Des impôts au service des Canadiens

Un bon nombre des règles fiscales canadiennes ont été établies selon les exigences du mi-vingtième siècle, et ne sont pas équipées pour répondre aux réalités actuelles de façon efficace.

Il est grand temps de réformer le système fiscal pour s'attaquer à trois priorités principales: veiller à ce que notre système soit équitable pour tous les Canadiens; lutter contre les paradis fiscaux, l'évasion fiscale et la criminalité en col blanc; et simplifier le système pour offrir une efficacité et des économies optimales.

Mon plan, Des impôts au service des Canadiens, propose de rationaliser notre régime fiscal pour faciliter l'administration et la conformité et mettre en œuvre des politiques progressistes et équitables conçues pour construire une économie prospère et durable, s'attaquer aux inégalités économiques, et assurer le financement continu de services publics de haute qualité.

Quelques faits saillants du programme Des impôts au service des Canadiens. Le plan vise à:

  • Créer une Division des crimes fiscaux au sein du Ministère de la justice du Canada: il faut un mécanisme plus solide pour affronter ceux qui exploitent notre système fiscal pour des gains personnels. Une nouvelle unité dédiée au sein du ministère de la Justice aura l'autorité et les ressources nécessaires pour enquêter et poursuivre les criminels en col blanc et les fraudeurs d'impôts.

  • Introduire un nouvel impôt sur les activités financières, c'est-à-dire sur les bénéfices des institutions financières et sur la rémunération des dirigeants bancaires. Ces revenus seront ensuite acheminés vers des programmes publics au bénéfice de tous les Canadiens.

  • Éliminer l'échappatoire sur les options d'achat d'actions des PDG: cette mesure relativement simple représente encore une autre promesse électorale brisée des libéraux de Justin Trudeau. Les libéraux ont cédé immédiatement au lobbying des grandes entreprises. Mon plan éliminera cette échappatoire parce que c'est le bon choix.

Lisez la suite pour voir l'ensemble complet de mes propositions pour la réforme fiscale:

Des impôts au service des Canadiens

Revenus projetés (en millions)

Annuler la baisse d'impôt sur la 2e tranche (20.5 à 22%) et appliquer à la 1er tranche (moins de 45 000$ de 15% à 14%)

(400 $)

Éliminer les paiements d'intérêts aux filiales étrangères

200 $

Introduire un test de substance économique pour les filiales étrangères

400 $

 

Éliminer la déduction pour les repas et divertissements corporatifs

400 $

Créer un nouvel impôt sur les profits des sociétés étrangères de commerce électronique

600 $

Éliminer l'échappatoire fiscale sur les options d'achats d'actions des PDG

650 $

Limiter les cotisations au REER à 20 000 $

950 $

Éliminer les subventions fédérales au secteur pétrolier

1 500 $

Appliquer un impôt sur les successions (45% sur les actifs d'une valeur de plus de 5 $ millions )

2 000 $

Introduire une taxe sur l'argent placé dans les paradis fiscaux (1% des fonds)

2 000 $

Introduire une taxe sur les activités financières (FAT)

5 000 $

Augmenter le taux d'imposition des sociétés de 15% à 19%

6 000 $

Introduire une taxe sur l'accumulation de richesse (taxe de luxe sur 1% de la valeur nette des 10% les plus nantis)

12 000 $

TOTAL

31 300 $

Inscrivez-Vous

ou joignez-vous avec   ou