basic_income_site.jpg

La pauvreté et les inégalités économiques ne sont pas inévitables. Il est temps que tous les Canadiens puissent accéder à un revenu de base, afin que chacun puisse répondre à ses besoins essentiels. Mon plan est d’établir une prestation imposable qui servira de supplément afin d’aider les Canadiens à faible revenu à rejoindre les «seuils de faible revenu» (SFR).

Un revenu de base est un investissement majeur et audacieux qui générera d’importantes économies à long terme. On estime que la pauvreté coûte à notre économie des dizaines de milliards de dollars par an, ce qui s'ajoute aux 7,6 milliards de dollars qu'elle coûte annuellement à notre système de santé. Moins de pauvreté signifie moins de pression sur les coûts des soins de santé, des programmes sociaux et sur les ressources en sécurité publique.

Soixante-dix pour cent (70%) des Canadiens vivant dans la pauvreté sont considérés comme des travailleurs pauvres, c'est-à-dire qu’ils travaillent, mais ne gagnent pas assez pour joindre les deux bouts. Mon revenu de base veut donner aux personnes une chance de réussir qu'ils n'auraient peut-être jamais eue autrement. C'est aussi une politique pleine de bon sens, puisqu’investir dans les Canadiens leur permet de  participer pleinement à la société, accéder à de meilleures opportunités et obtenir une indépendance financière.

Qui est admissible?

Tous les Canadiens et Canadiennes qui vivent sous le seuil de faible revenu dans leur région.

Les personnes issues des communautés autochtones, les étudiants, les ainés, les anciens combattants et les résidents permanents seront-ils admissibles?

Oui, tout le monde.

Qu’arrive-t-il aux programmes sociaux existants?

Le revenu de base sera joint à l’Allocation canadienne pour enfants (ACE) et au Supplément de revenu garanti (SIG) pour étendre son champ d'action à tous les Canadiens qui vivent en dessous du SFR.

Tous les autres programmes sociaux resteront intacts. Les programmes fédéraux en matière d'invalidité - y compris ceux qui sont offerts par le biais du Régime de pensions du Canada, et ceux qui concernent les enfants et les anciens combattants - resteront intacts.

Les provinces et les territoires continueront de jouir de la juridiction sur la prestation de leurs propres services.

Qu’est-ce que le « seuil de faible revenu » (SFR) ?

Le seuil de faible revenu varie en fonction de la taille de la communauté ou ville habitée. Statistique Canada définit les SFR comme «des limites de revenu en deçà duquel une famille est susceptible de consacrer une part plus importante de son revenu à l'achat de nécessités comme la nourriture, le logement et l'habillement qu'une famille moyenne.»

Inscrivez-Vous

ou joignez-vous avec   ou